Malheureusement, nous savons tous que le monde fait face à des défis plus nombreux que jamais, avec ses troubles politiques, ses problèmes de durabilité et d’alimenter d'une population mondiale en croissance constante. Saviez-vous que d'après les Nations unies, la population mondiale atteindra près de 10 milliards d'habitants en 2050 ? Cela fait beaucoup de bouches à nourrir. Comment pouvons-nous espérer atteindre les objectifs zéro émission en 2050 avec une croissance aussi spectaculaire ? Les villes et les agglomérations s'étendent, ce qui signifie qu'il faudra consacrer davantage de terres à l'agriculture intensive, laquelle met déjà à rude épreuve les ressources naturelles et la santé des sols.

Mais il y a de l’espoir.

Des chercheurs brillants développent et proposent de nouvelles évolutions technologiques qui pourraient nous permettre de nourrir la planète de manière durable. Une de ces solutions est le concept de ferme verticale, également connue sous le nom d'agriculture (ou ferme) d'intérieur.

 

Que sont les fermes verticales?

 

Tout d'abord, qu'est-ce que l'agriculture verticale et quel est son fonctionnement ? L'agriculture verticale est une technique relativement novatrice qui consiste à cultiver des plantes à l'intérieur plutôt qu'à l'extérieur à l'instar de l'agriculture traditionnelle. Ces cultures sont souvent empilées en couches comme des étagères futuristes dans des entrepôts - mais avec des plantes et des cultures. Les fermes verticales peuvent également être produites dans des structures telles que des gratte-ciels ou même sous terre ; certaines personnes qui ont même conçu une ferme verticale dans leur jardin, sous forme de serre modernisée.

L'objectif de l'agriculture verticale est de créer un environnement contrôlé. Elle utilise la lumière artificielle grâce à l'efficacité énergétique des LED (diodes électroluminescentes) au lieu du soleil, et permet de contrôler la température, l'humidité, le sol, les nutriments, etc. Cet environnement contrôlé permet d'optimiser les conditions, assurant ainsi un environnement parfait pour l'épanouissement des plantes.

 

Les avantages de l’agriculture verticale

 

Quels sont les avantages ? Depuis les prémices de la révolution agricole, qui est considérée comme un facteur déterminant de notre prospérité et de notre évolution vers la société que nous connaissons aujourd'hui, notre population n'a cessé de croître. À l'époque, notre population était infime comparée à celle d'aujourd'hui, et son impact sur l'environnement était faible. L'immense superficie de terre nécessaire à l'agriculture, que ce soit de nos jours ou dans le futur, n'est pas viable à long terme et doit être adaptée. Le changement est en cours.

L'agriculture verticale se veut nettement plus efficace et durable. En se rapprochant des villes denses, elle réduit considérablement les besoins de transport. Cela pourrait permettre une plus grande longévité des produits car ceux-ci ne seraient pas immobilisés pendant des jours à l'arrière d'un camion. Elle permet également un meilleur rendement des récoltes dans un espace réduit, grâce à une exploitation optimale des surfaces, que même l'agriculture intensive ne saurait concurrencer. Plenty affirme qu'il est possible de condenser 285 hectares de terres agricoles sur une superficie équivalente à celle d'un magasin de grande surface.

Les fermes verticales utilisent l'eau de manière beaucoup plus efficiente. Elles sont équipées de systèmes intelligents et contrôlés qui permettent d'utiliser la quantité précise d'eau nécessaire. Par ailleurs, l'entreprise Plenty se targue d'économiser environ 4,500,000 litres d'eau par semaine grâce aux systèmes mis en place. Ils recueillent l'eau évaporée qui serait autrement perdue dans une ferme traditionnelle, et la stockent pour la réutiliser plusieurs fois.

L'avantage de cultiver à l'intérieur et dans un environnement contrôlé et optimisé signifie que les cultures sont à l'abri des contraintes climatiques. Dans le monde entier, les agriculteurs dépendent de saisons régulières et stables pour leurs récoltes. Or, le changement climatique et les conditions météorologiques plus extrêmes rendent de plus en plus difficile l'atteinte des objectifs de rendement. L'environnement interne est contrôlé et optimisé, ce qui permet d'obtenir des rendements supérieurs, plus régulièrement. Avec l'agriculture traditionnelle, il est possible d'obtenir deux récoltes annuelles selon les conditions météorologiques et les saisons actuelles. L'agriculture verticale n'étant pas tributaire des saisons, elle peut produire des aliments ou des plantes fraîches tout au long de l'année. Nordic Harvest, la plus grande ferme verticale d'Europe, affirme qu'elle peut produire des récoltes toutes les 2 à 3 semaines, de la graine à la pleine floraison, car ses cultures jouissent de conditions idéales.

La plante elle-même est également beaucoup plus propre. Le fait de pousser à l'intérieur assure l'absence de parasites et de bactéries nocives et permet une gestion contrôlée des maladies, ce qui signifie qu'aucun pesticide n'est nécessaire. Les nutriments ajoutés dans l'environnement contrôlé éliminent les problèmes de dégradation des écosystèmes du sol et de l'eau.

L'agriculture verticale pourrait également réduire les pratiques de déforestation nécessaires pour faire de la place aux terres agricoles. Cela pourrait-il également signifier que des terres traditionnellement inadaptées à l'agriculture pourraient être utilisées, comme les sols secs et stériles et les terres désertiques?

 

Limites et inconvénients

 

L'agriculture verticale n'en est encore qu'à ses balbutiements, et son coût est trop élevé pour certains agriculteurs. Les coûts d'installation initiaux sont importants. Pourquoi payer pour de la lumière artificielle alors que le soleil est gratuit ? Pour certains, l'agriculture verticale est tout simplement hors de prix ... pour l'instant. Malheureusement, pour qu'un changement significatif se produise, aussi positif qu'il soit, il faut qu'il soit économique et rentable, afin de motiver les géants du secteur à faire évoluer leur mentalité.

En outre, l'énergie nécessaire pour alimenter ces fermes pourrait sans doute contrebalancer l'argument de la durabilité si elles dépendent toujours des combustibles fossiles, même si les LED sont devenues beaucoup plus abordables et écoénergétiques. De plus, si les gouvernements poursuivent leurs efforts en vue d'abandonner l'utilisation des combustibles fossiles, ces fermes pourraient être alimentées par d'autres sources, telle que l'énergie solaire. Ainsi, la durabilité est essentielle pour Nordic Harvest. L'ensemble de leur processus de production est alimenté exclusivement par l'énergie éolienne, éliminant ainsi le recours aux combustibles fossiles.

 

Quel avenir pour l’agriculture verticale ?

 

En définitive, cette avancée est source d'espoir et suggère que les fermes verticales peuvent être 100% durables et économiques. Plus que jamais, les entreprises sont à l'écoute et s'adaptent pour répondre aux besoins des consommateurs. Les consommateurs sont de plus en plus nombreux à exiger des entreprises durables et responsables, il est donc dans leur intérêt de prendre en compte leurs préoccupations afin de conserver leurs clients actuels et en acquérir de nouveaux. Contrairement au facteur coût, certains diront que les récoltes multiples, l'augmentation des rendements et la meilleure utilisation de l'espace pourraient signifier qu'à long terme, les fermes verticales seront plus rentables.

Certaines cultures et petites exploitations agricoles moins prospères, notamment dans les pays en développement, suscitent des inquiétudes. Que leur arrivera-t-il si nous n'avons plus besoin d'importations provenant de pays au climat plus chaud alors qu'ils dépendent largement des revenus issus de l'agriculture et des exportations ?

L'avenir promet des défis passionnants, que nous suivons de près. Pour vous tenir informé de tous les développements passionnants dans le secteur de l'agriculture et de BKT, visitez notre site Web ou contactez-nous ici.

Tout ce que vous devez savoir sur l’agriculture verticale 2